Ne manquez pas les RV printemps-été ! Le calendrier des expos est en en page « Actualité  »

COUP D’ENVOI : le PRINTEMPS DES ARTISTES – WE des 27 et 28 AVRIL

L’Opus c’est fini.

Je remercie passants, clients, artistes ayant eu la curiosité de venir découvrir mon travail, et m’ayant apporté leur soutien. 

On se retrouve bientôt dans les expos…et sur d’autres murs…

 

decoration
decoration
decoration
decoration
decoration
decoration
decoration
decoration
decoration

                    décorationVotre décoration intérieure : Découvrez ! 

exposition
Bulles

BIENVENUE !

De la nature à la sculpture… Réinventer la magie.

Comme pour des galets ou des coquillages, nous avons tous ramassé une fois dans notre vie un os de seiche lors d’une balade en bord de mer. Sa blancheur ou sa légèreté ou son mystère nous a émerveillés.
Il a pu dériver sur l’eau doté d’un petit mât…
On a pu l’accrocher dans la cage des oiseaux…
Ou bien, il a fini dans un coin. Oublié. Jauni. Cassé.
Peu à peu en miettes. Puis…en fine poussière… 

De sel et de calcaire.

Gamine, j’ai enfoncé mes ongles dans les os de seiches. Et, à l’aide des tiges noires, sèches et cassantes du goémon, qui me servaient de stylet, j’ai incrusté la surface meuble et tendre de dessins… 
Adulte, j’ai fait le pari de la sculpture et de la réalisation d’objets pérennes. Pour relever le défi et renouveler l’émerveillement de mon enfance.
Sculpter les os de seiche… et réinventer la magie…

Merci du regard que vous allez porter sur mes créations.

Article de F.Mercier pour Seich’Elle Créations.

décoration décoration décoration décoration décoration décoration décoration décoration

Parcours de la création.

J’ai voyagé dans le monde des savoirs et le savoir du monde. J’ai posé finalement mon sac en Bretagne, aux abords du Golfe du Morbihan. Ici, commencent de nouvelles aventures… Celle de la fine poussière blanche ; celle du silence de l’application ; celle de la découverte de l’imaginaire.

J’ai gravé à l’eau forte, dessiné au trait de crayon et à l’encre… J’ai touché les plâtres, admiré les marbres… J’ai modelé la terre et entaillé le bois…  La sculpture de l’os de seiche fait resurgir ces sensations de ma jeunesse… Certes la matière est différente. Mais dans ce monde aussi les ongles sont courts, les doigts sont fermes, le regard attentif, et le corps tendu. La révélation de l’objet apparaît peu à peu dans la matière et dans sa forme, dans ses lignes blanches et lopalescence. Les courbes sinueuses jouent dans la lumière et dansent dans leur rugosité naturelle. J’obéis… La matière naturelle de l’os de seiche m’impose ses contraintes. La sculpture m’impose ses outils. Je casse. Je m’agace. Je recommence. Je demeure patiente. Les heures passent si vite alors que la création est si lente.

Mon parcours est simple. C’est une histoire universelle : celle du combat de l’individu pour s’adapter à son environnement. C’est une quête d’un idéal : la recherche de l’harmonie.  Ainsi l’artisan, en fabriquant des objets usuels, l’artiste en créant des objets de décoration, apportent leurs talents et une réponse à qui désire mieux vivre son quotidien et embellir sa vie.  

Article de F.Mercier pour Seich’Elle Créations.

Accueil – accueil – accueil – accueil. Comme pour des galets ou des coquillages, nous avons tous ramassé une fois dans notre vie un os de seiche au bord de mer. Il a pu être doté d’un petit mât.On a pu l’accrocher dans la cage des oiseaux.Ou bien, il a fini dans un coin.Peu à peu en miettes. Accueil accueil accueil accueil accueil Puis en fine poussière . Pour relever le défi et renouveler l’émerveillement de mon enfance.Sculpter les os de seiche. Réinventer la magie.Merci du regard que vous allez porter à mes créations pour votre décoration.